Skip to content

Comment investir dans une Scpi ?

Les sommes mises en jeu dans le secteur de l’immobilier sont la plupart du temps colossales et dédiées à l’achat d’un bien immobilier en particulier. Outre les revenus, l’obtention d’un crédit immobilier (ou C I) dépend également de l’apport financier et de la situation du demandeur.

Il devient de plus en plus difficile de choisir le crédit amortissable idéal, correspondant à votre projet et à votre situation financière. Plusieurs offres de crédits immobiliers provenant des banquiers, assureurs et organismes spécialisés ne facilitent pas le choix. Face à cette problématique, il est pertinent de se poser les questions suivantes : quel C I choisir pour l’achat d’un logement, d’une résidence principale ou pour un investissement dans des parts SCPI ?

Bien choisir le crédit immobilier

Avant de choisir un quelconque C I, il convient d’être particulièrement attentif aux conditions d’emprunt des différents types de prêts immobiliers. Les prêts à taux fixe laissent paraître clairement les taux, la durée de remboursement et la somme des échéances. Les taux y sont plus élevés que ceux des prêts avec un taux qui varie.

Avec les prêts à taux variable, celui-ci varie en fonction de la tendance du marché. C’est une formule intéressante lorsque l’écart entre le taux plafond et le taux inchangé en vigueur est moindre. Concernant les prêts « in fine », l’emprunteur paie mensuellement les intérêts, et rembourse son apport à l’échéance finale.

Faire racheter son crédit immobilier pour s’offrir une bouffée d’oxygène

Racheter son C I peut apporter une bouffée d’oxygène à vos finances si vous n’arrivez plus à payer correctement l’ensemble de vos mensualités dû aux actions obtenues dans une Scpi. Le rachat de crédit consiste à une renégociation de crédit ou une réduction des mensualités de remboursement. Il est certain que les avantages qui en découleront seront nombreux comme la réalisation d’économies et l’allégement de vos mensualités.

Le marché du C I est soumis aux fluctuations du marché, ce qui a une incidence sur les mensualités du rachat de crédit immobilier. Il peut donc être intéressant d’opter pour un taux variable de son C I à la signature d’un contrat avec une banque.

Toutefois, toutes les demandes de rachat de crédit ne sont pas acceptées par la banque. Ce type de demande, pour être recevable, exige l’observation de certains critères. Les établissements bancaires financent le remboursement anticipé d’un prêt de ce genre seulement si le capital demandé ne couvre que 60 % de la dette.

Le plus important dans toute demande de rachat de crédit, reste la qualité du profil de l’emprunteur. Il faudra faire le nécessaire pour bien soigner son profil, tout en se préservant de donner de fausses informations à propos des assurances du crédit, du revenu, etc. Venez faire votre choix sur ce site !

Anticiper les remboursements dès que possible

Suite à une entrée d’argent inattendue, on peut anticiper le remboursement en partie ou totalement du prêt immobilier avant la date d’échéance du contrat. Solder son C I peut être une opération très onéreuse pour le client qui s’y engage. Certaines clauses du contrat de prêt de certains établissements bancaires ne sont pas forcément avantageuses dans tous les cas. Il est donc important de bien étudier la question avant toute prise de décision. Toutefois, si vous vous sentez capable d’anticiper sur le remboursement, essayez de négocier l’annulation des pénalités lors de la souscription.

Plusieurs moyens sont à votre disposition pour solder un C I. Il est préférable d’opter une lettre recommandée avec accusé de réception. Il s’agira pour l’emprunteur d’aviser l’organisme de crédit de sa volonté d’effectuer un remboursement anticipé total ou partiel de son crédit immobilier. Veillez à signifier la date à laquelle vous souhaitez que le décompte ait lieu.